Ce qu’est la Tribalité

tribalite

La Tribalité définit  le lien social d’un individu à la  tribu à laquelle il appartient. Elle détermine également les relations sociales, économiques et religieuses  d’une tribu avec les autres tribus. Ces rapports se basent sur des valeurs de partage, de respect,  de bon voisinage, de consensus, de justice etc. Elle norme les rapports sociaux afin de construire et consolider le « Vivre ensemble » entre toutes les tribus (ou groupe ethnolinguistiques) sur un territoire donné. 

Dans l’Afrique précoloniale, les dirigeants géraient leurs États (ou Royaumes) en tenant compte de la Tribalité. C’est ainsi par exemple, que  dans le Royaume Kongo, un système politique ingénieux avait réussit à instaurer  une gouvernance politique par le lien unique et exclusif de la Tribalité à travers le concept du  Kimuntu (1). Dans le Royaume Mandingue en 1255, Soundiata Keita avait réussit à construire l’unité de son  Royaume grâce à une charte (La charte du Manden) qui organisa le principe de gouvernance entre les tribus Malinkés, Bambaras, Peuls, Wolofs, Toucouleurs, etc.

La Tribalité distinct du Tribalisme est donc ce qui caractérise «l’être socio – culturel» de l’africain. Si le Tribalisme tue la tribu et l’éclosion de l’idée de  nation, au contraire la Tribalité est la « gouvernance politique et sociale » qui va donner vie à la nation. Si le Tribalisme crée de la frustration et du revanchisme de la part de ceux qui se sentent discriminés, la Tribalité va au contraire favoriser le “ vivre ensemble “.

La nouvelle approche de la Tribalité que j’ai préconisé ne consiste pas en un renfermement sur soi et à un refus de l’évolution ou de l’ouverture à l’extérieur, c’est plutôt une approche qui conduit à faire de nos valeurs intrinsèques la clé de voute de la  construction d’État – Nation qui nous est propre, dans un système pleinement démocratique, qui garantisse un  réel développement économique et social.

Kovalin Tchibinda Kouangou

Laisser un commentaire